Information à l’intention du Patient de Votre Chirurgien et de SAGES: Coloscopie

QU’EST-CE QUE LA COLOSCOPIE?

La coloscopie est une intervention qui permet l’examen de la muqueuse du rectum et du côlon. Habituellement, l’intervention est pratiquée à l’hôpital ou dans une salle d’endoscopie. Un tube mou et souple, de l’épaisseur de l’index, est inséré délicatement par l’anus dans le rectum et le côlon.

POURQUOI DOIT-ON SUBIR LA COLOSCOPIE?

On a recours à la coloscopie : 1. comme moyen de dépister le cancer ; 2. chez les patients qui ont des polypes ou qui ont subi une exérèse de polypes antérieurement ; 3. avant ou après certaines chirurgies ; 4. pour évaluer un changement dans les selles ou un saignement ; et 5. pour évaluer la muqueuse intestinale dans les cas de maladies inflammatoires.

COMMENT FAUT-IL S’Y PRÉPARER ?

Le rectum et le côlon doivent être complètement exempts de selles pour l’examen. En général, les patients doivent boire une solution nettoyante spéciale ou des liquides clairs, prendre des laxatifs et s’administrer des lavements pendant plusieurs jours avant l’examen. Votre chirurgien ou son personnel vous donnera des instructions quand à la marche à suivre concernant la préparation.

Suivez bien les instructions de votre chirurgien. Si la préparation n’est pas terminée, il ne serait pas sécuritaire de subir l’examen et il faudrait le reporter à un autre jour. Si vous êtes incapable de boire la solution, contactez votre chirurgien.

La plupart des médicaments peuvent être pris comme d’habitude. La consommation d’aspirine, de vitamine E, d’anti-inflammatoires, d’insuline et des médicaments pour éclaircir le sang doit être discutée avec votre chirurgien avant l’examen ainsi que la prise de tout autre médicament. Il est essentiel d’aviser votre chirurgien si vous devez prendre des antibiotiques avant les interventions dentaires parce que vous devrez peut-être en prendre avant la coloscopie.

Des sédatifs vous seront probablement administrés ; il est donc important de prendre les arrangements nécessaires pour que quelqu’un vous raccompagne à la maison après l’examen. Les sédatifs utilisés vont affecter votre jugement et vos réflexes pour le reste de la journée. Vous ne devriez pas conduire ou opérer de la machinerie jusqu’au lendemain.

À QUOI PEUT-ON S’ATTENDRE PENDANT LA COLOSCOPIE ?

L’intervention est habituellement bien tolérée, bien qu’une sensation de pression, de ballonnement ou de crampes est parfois ressentie à différents moments de l’intervention. Votre chirurgien vous administrera des sédatifs par voie intraveineuse pour vous détendre et vous aider à mieux tolérer l’inconfort que vous pourriez ressentir. Vous serez positionné(e) sur le dos ou sur le côté pendant l’examen. La muqueuse intestinale est examinée soigneusement pendant l’insertion et le retrait de l’instrument. L’examen peut durer de 15 à 60 minutes. Il arrive, même si c’est rare, qu’il est difficile d’examiner le côlon en entier ; un lavement baryté est alors nécessaire.

ET SI LA COLOSCOPIE INDIQUE UNE ANORMALITÉ ?

Si une partie du côlon nécessite une évaluation plus détaillée, une biopsie est faite et envoyée au laboratoire pour être analysée. Pour ce faire, un instrument est inséré dans le coloscope pour prendre un échantillon de la muqueuse. En général, les polypes sont excisés. La majorité des polypes sont bénins (non cancéreux), mais il est difficile de le savoir sans une analyse pathologique. Ils peuvent être brûlés (fulguration) ou excisés. Il pourrait être nécessaire de refaire l’examen à plusieurs reprises si les polypes sont nombreux ou s’ils sont très gros. Les saignements peuvent être décelés et contrôlés grâce à l’injection de certains médicaments ou à la brûlure (fulguration) des vaisseaux qui saignent. Une biopsie n’implique pas nécessairement un cancer, mais l’exérèse des polypes coliques est un moyen important de prévenir le cancer colorectal.

QU’ARRIVE-T-IL APRÈS LA COLOSCOPIE?

Votre chirurgien vous expliquera les résultats après l’examen ou à l’occasion de votre visite de suivi. Il est possible que vous ressentiez des crampes ou une sensation de ballonnement à cause de l’air qui a été introduit dans le côlon pendant l’examen. Ceci devrait s’améliorer rapidement avec l’expulsion des gaz. Vous devriez être capable de manger normalement et de reprendre vos activités habituelles la journée même de l’examen. Il ne faut ni conduire, ni opérer de la machinerie jusqu’au lendemain, car l’usage des sédatifs peut ralentir les réflexes.

Si on vous a administré des médicaments pendant l’examen, vous serez sous observation jusqu’à ce que la plupart des effets sédatifs se dissipent (1 à 2 heures). Vous aurez besoin de quelqu’un pour vous reconduire à la maison. Si vous ne vous souvenez plus des instructions concernant votre suivi ou des résultats de l’examen, appelez au bureau de votre chirurgien.

Si des polypes ont été trouvés au cours de l’examen, vous aurez besoin d’une deuxième coloscopie. Votre chirurgien décidera de la fréquence de vos examens coloscopiques.

QUELLES COMPLICATIONS PEUVENT SURVENIR ?

La coloscopie et les biopsies sont sécuritaires lorsqu’elles sont pratiquées par des chirurgiens spécialisés et expérimentés en endoscopie. Bien que rares, des complications peuvent survenir. Parmi ces complications, on compte des saignements aux sites des biopsies ou des polypectomies et des déchirures (perforations) de la paroi intestinale. Si cela se produisait, une opération chirurgicale pourrait être nécessaire pour réparer la déchirure. Les transfusions sanguines sont rarement nécessaires. Une mauvaise réaction aux sédatifs peut se produire ; une irritation à la veine dans laquelle les médicaments ont été injectés ne survient pas fréquemment, mais peut causer une enflure sensible pour quelques semaines. Dans ce cas, des compresses chaudes et humides peuvent soulager. Il est important d’aviser votre chirurgien si vous ressentez les problèmes suivants : douleurs abdominales sévères, fièvre, frissons ou saignements rectaux (quantité : plus d’une demi-tasse). Notez qu’un saignement peut survenir jusqu’à plusieurs jours après une biopsie.

Keep reading...

 

 

Brought to you by:

SOCIETY OF AMERICAN GASTROINTESTINAL AND ENDOSCOPIC SURGEONS (SAGES)
11300 West Olympic Blvd., Suite 600
Los Angeles, CA 90064
Tel:
(310) 437-0544
Fax:
(310) 437-0585
E-Mail:
publications@sages.org
Revised:
March 1, 2004
This brochure is intended to provide a general overview of a surgery. It is not intended to serve as a substitute for professional medical care or a discussion between you and your surgeon about the need for a surgery. Specific recommendations may vary among health care professionals. If you have a question about your need for a surgery, your alternatives, billing or insurance coverage, or your surgeons training and experience, do not hesitate to ask your surgeon or his/her office staff about it. If you have questions about the operation or subsequent follow up, discuss them with your surgeon before or after the operation.